"L'hypnose est comme une pluie

fraîche qui irrigue la terre

et permet d'y faire germer

les richesses qui étaient endormies." 
Soigner par l'hypnose
De Gérard Salem et Eric Bonvin

 

"Ce n'est pas parce que les choses 

sont difficiles que nous n'osons pas.

C'est parce que nous n'osons pas

que les choses sont difficiles."
Sénèque
 

 Qu'est-ce que l'hypnose?

 

 

L'hypnose est un concept très ancien (de près de quarante siècles), même si le terme hypnose sous lequel on décrit cette thérapie est bien plus récent. On peut retracer les pratiques hypnotiques déjà chez les chamans guérisseurs des civilisations anciennes. L'hypnose est une pratique vieille comme le monde. 

L'hypnose n'est pas un état de sommeil, c'est un état de conscience modifiée et élargie. Contrairement à une croyance toujours bien ancrée, l'état de transe est un état de veille et non de sommeil, les tracés électroencéphalogrammes le confirment. 

 

C'est un état naturel que l'on vit chaque jour à notre insu, lorsque par exemple, on est captivé par un livre, complètement transporté dans l'histoire et déconnecté de la réalité qui nous entoure; cette dissociation du corps et de l'esprit (mon corps est ici dans mon fauteuil, alors que mon esprit voyage dans un monde imaginaire) permet d'ouvrir la porte de l'inconscient et d'accéder à toutes ses ressources insoupçonnables. Le champ des possibles est alors à portée de soi, permettant l'élargissement de la vision, la programmation de nouveaux apprentissages indispensables au changement voulu.

 

C'est aussi une expérience de l'intime, un rendez-vous avec soi qui permet à la personne qui le vit, de se connecter à ses émotions, trop souvent refoulées ou devenues trop exclusivement négatives et source de souffrance.

Une des caractéristiques de l'état hypnotique est l'état de dissociation du conscient et de l'inconscient. Je suis là sans être là, réceptif aux suggestions qui sont bonnes pour moi, pour résoudre mon problème actuel, mais capable de rejeter une suggestion qui ne me convient pas. Mon inconscient sait ce qui est bon pour moi et ne retient que le meilleur.

 

Qu'est-ce que l'inconscient?

L'inconscient est en quelque sorte un réservoir riche de notre mémoire, de nos expériences, de nos ressources souvent inexploitées et insoupçonnées, de tous nos programmes d'apprentissage mémorisés ou en devenir; sans compter qu'il est indispensable à notre survie.

C'est un peu pour employer une métaphore, une caverne d'Ali Baba sortie des "Mille et Une nuits" qui n'attend qu'un "Sésame" pour s'ouvrir...

Notre cerveau ne fait pas la différence entre réalité et imaginaire
 

Il s'agit donc de rétablir le dialogue conscient-inconscient, afin de produire des comportements plus adaptées aux situations et aux besoins de la personne.

Comment? Principalement à l'aide de suggestions adressés à l'inconscient:


- En déprogrammant des comportements et des croyances aujourd'hui obsolètes, responsables des répétitions de scénarios néfastes, devenus trop rigides, entraînant la souffrance et le mal-être. Un mode d'adaptation répété inlassablement et qui ne fonctionne plus, crée le problème et la souffrance.
 

- En allant chercher des ressources oubliées ou insoupçonnées, permettant au patient de faire de nouveaux apprentissages créant ainsi dans le cerveau de nouveaux circuits plus adaptés au présent et à la vie de la personne.

- En permettant au patient de se reconnecter à soi, au travers de ses émotions, tel un voyage intérieur, un peu comme un ascenseur émotionnel, au cœur de son imaginaire et de ses rêves, perçus jusqu'alors comme inatteignables.

 

C'est une thérapie orientée solution et changement, qui respecte l'écologie de la personne.

Chaque séance est un apprentissage pour le patient sur ses capacités à changer sa vision du monde, à l'élargir telle une vision périphérique, sur de nouvelles capacités, ressources et croyances.

Néanmoins, l'hypnose, et c'est pourquoi il s'agit bien là d'hypnothérapie, ne dispense pas d'un cadre thérapeutique digne de ce nom, qui consiste

1) Établir le lien et l'alliance avec le patient

2) Problématiser la situation du patient et lui permettre de trouver un objectif écologique en accord avec ses valeurs et ses besoins.

3) Travailler avec ses résistances en les utilisant de façon paradoxale (si un patient a peur de fermer les yeux car il a la sensation de perdre le contrôle), lui suggérer de bien garder les yeux ouverts, de concentrer toute son attention sur un point en gardant les yeux ouverts, jusqu'à ce que les paupières soient si lourdes qu'elles décident spontanément de se fermer...

La résistance a une bonne raison d'être, elle est homéostasique, et c'est avec elle, comme une qualité émergente du problème, que le thérapeute non seulement travaillera, mais de surcroît prendra appui.

NB: Il est donc primordial, pour vous patient, d'être vigilant et de vous adresser à un thérapeute, non seulement formé et certifié à l'hypnose, mais aussi formé à la thérapie qui demande de nombreuses années de formation. 

 

 

 

 

A qui s'adresse l'hypnose?

 

 

Tout le monde peut bénéficier de l'hypnose. les enfants y sont particulièrement réceptifs, car toujours très connectés à leur imaginaire.

Il n'y a aucune contre indication, en dehors des personnes psychotiques et pour qui il est préférable de s'abstenir. Une décompensation peut toujours être à craindre compte tenu du processus de dissociation de l'hypnose.


L'hypnose n'est pas une baguette magique et il indispensable pour le patient d'accompagner les processus et de se les approprier au sein d'une collaboration étroite avec le thérapeute, et au travers de séance d'auto-hypnose pendant les inter-séances.

 

 

 

Pour en savoir plus sur ma pratique

 Blog Sculpter sa vie

Thérapeute partenaire de Lact Recherche

Consultation à Paris et St Germain en Laye

Tel:  06 09 37 85 65 

Contact/Tarifs

 

 

 

 

 

Toute reproduction de ce contenu est interdite

Béatrice Giraudeau
Thérapeute

 Prendre RDV
06 09 37 85 65

Paris (75)
St Germain en Laye (78)

 

 Thérapies brèves et Hypnose

le modèle de Palo Alto