top of page

A qui s'adresse l'hypnose?

Tout le monde peut bénéficier de l'hypnose. les enfants y sont particulièrement réceptifs, car toujours très connectés à leur imaginaire.

Il n'y a aucune contre-indication, en dehors des personnes psychotiques et pour qui il est préférable de s'abstenir. Une décompensation peut toujours être à craindre compte tenu du processus de dissociation de l'hypnose.

L'hypnose n'est pas une baguette magique et il indispensable pour le patient, d'accompagner les processus et de se les approprier au sein d'une collaboration étroite avec le thérapeute

“Il y a des choses que tu sais et tu ne sais pas que tu les sais.”
Milton Erickson​

Pour quoi ?

Pour toutes les problématiques évoquées ici.

En association avec la thérapie brève de l’Ecole de Palo Alto et avec la PNL

Vos questions fréquentes en hypnose

Est-ce que je vais dormir?
Non, vous ne dormez pas, vous êtes dans un état de conscience modifiée, comme dans une rêverie, ce qui vous arrive quotidiennement, et bien plus souvent que vous ne le pensez. 
L'hypnose thérapeutique n'est pas de l'hypnose de spectacle qui n’est en rien thérapeutique
La première vous aide à atteindre des changements, pour sortir d'une problématique qui vous limite, voire d'une situation occasionnant de la gêne et de la souffrance. La deuxième n'a pour vocation que de vous impressionner et faire le show.​

Est-ce que je vais perdre le contrôle et me faire manipuler?
Non, en aucun cas. Vous gardez le contrôle de vous-même dans la mesure où personne ne peut vous obliger à faire quelque chose que vous ne voulez pas; Votre inconscient ne prend que ce qui est bon pour vous. C'est lui le "patron" et l'hypnothérapeute est un guide qui vous montre le chemin. Ce dernier reste le garant des moyens qu'il utilise et dont il a l'expertise et l'expérience, adaptés aux besoins et à la personnalité de son patient.

Mais sachez qu'en vivant cette nouvelle expérience au cœur de vous-même, vos perceptions seront différentes, plus fines et d'une plus grande acuité, ce que l'on nomme une extrasensorialité. En ce sens, vous allez lâcher-prise d'avec votre état de conscience "ordinaire" et découvrir une nouvelle présence à vous-même, ce qui a le pouvoir de redonner du mouvement à votre système figé dans lequel vous rencontrez des difficultés, des limites et de la souffrance. Ainsi ce mouvement et cette nouvelle énergie, jusqu'ici, bloqués autour de vos symptômes, se libèrent et provoquent le changement.

Est-ce que je pourrais "ne plus sortir" de cet état de transe?
Non il n'y a aucun danger à ne pas pouvoir sortir de cet état de conscience modifiée. Il est juste important pour l'hypnothérapeute de vous faire sortir de cet état, en suivant certains protocoles. 

 Qu'est-ce qu'une transe?
Il est vrai que le terme "transe" fait peur, car il renvoie à des croyances millénaires, liées à des pratiques chamaniques "obscures", au vaudou et à l'ensorcellement. Ce que n'est pas l'hypnose. Cependant elle garde aujourd'hui encore dans les esprits, son côté mystérieux et quelque peu "sulfureux" loin de toute pratique thérapeutique.

La transe est un état de conscience "modifiée" et "élargie" que l'on obtient à l'aide d'un processus d'inductions. Il est proche d'une rêverie tout éveillée, comme lorsque vous êtes captivé par un film: votre corps est dans le fauteuil et votre esprit s'évade dans le monde imaginaire du film. Vous êtes absorbé et perdez ainsi la notion du temps et du monde qui vous entoure. C'est ce qu'on appelle une dissociation, qui permet d'accéder à l'inconscient et ouvre la porte à une extrasensorialité.

Comment entre-t-on en état de conscience modifiée?

C'est un processus appelé induction par lequel on passe d'un état de conscience ordinaire à un état de conscience modifiée et élargie, par l'intermédiaire de nos 5 sens appelé VAKOG:

V pour Visuel

A pour Auditif

K pour Kinesthésique

O pour Olfactif

G pour Gustatif

 

Il existe de très nombreuses techniques d’inductions, propre à chaque praticien et adaptées au profil du patient

“Ma voix t'accompagnera.”
Milton Erickson​

Quelques exemples de ma pratique d’inductions
L’induction par focalisation de l’attention
L’induction sur la respiration
L’induction par la lévitation de la main
L’induction par la spirale sensorielle
L’induction par les 5 sens
L’induction d’Elman
Les mains de Rossi 

"On ne commande au vent qu'en lui obéissant. Si je veux être maître de la situation, il faut que je m'y soumette. Je m'adapte à ce qui m'est imposé."
François Roustang

bottom of page